Jean-Louis Swiners. Le 9 août 2010
www.intelligence-creative.com
 Accueil
Une créativité intelligente au service de l'entreprise
 
DIX VRAIMENT BONNES IDÉES
POUR AVOIR DE VRAIMENT BONNES IDÉES
DANS ET POUR VOTRE ENTREPRISE


 

1. Savoir concrètement quel grand type d'idée vous cherchez.
On ne trouve pas toutes les idées de la même façon.
À chaque type d'idée, une méthode, des outils spécifiques.
Commencez par un brainwashing
(un lavage de cerveau des idées préconçues et des paradigmes périmés qui l'encombre)


<< Les quatre grands types d'idées

2. Dans tous les cas, toujours exiger au moins trois idées (options, solutions alternatives) de votre équipe, sinon refuser les suggestions de celle-ci.

Que ce soient :
— 
des idées de solutions pour prendre des décisions créatives,
— 
des idées d'innovation
— ou des idées de stratégies,
toujours exiger au moins trois bonnes idées de votre équipe ou d'un de vos collaborateurs auquel vous avez demandé de vous apporter une idée.
Il s'agit de la méthode des quotas.
La créativité, c'est d'abord la capacité à pouvoir apporter plusieurs bonnes idées alternatives nettement différenciées.
Et c'est magique. Quand on a trouvé trois idées, un processus se met en marche. On en trouve une quatrième, puis une cinquième.
Etc.


3. Faire des Google-stormings et des boost-stormings triadiques plutôt que des brainstorming

Le brainstorming a été inventé par un publicitaire en 1935 pour apporter des idées publicitaires et promotionnelles aux clients de son agence de publicité.
Une époque
qui ne connaissait ni Internet ni Google ni Alibaba.com et où la concurrence n'existait pas.
En 2010, le brainstorming est une pratique inefficace et même dangeureuse.
Une bonne idée concrète, c'est d’abord une idée de solution, ou d'innovation ou de stratégie à laquelle croient ceux qui vont la mettre en œuvre.
Le brainstorming est une récréation qui n’implique pas les participants et qui ne peut fournir d'idées de solution.
En faisant croire à une créativité spontanée, épisodique, cette technique peut même être néfaste et entraîner frustration et démotivation. C’est précisément parce qu’on peut dire ce qu'on veut que personne n'en tiendra compte.
Même constat pour toute réunion ad hoc de « créativité » (genre focus group de consommateurs pionniers, d’experts, etc.) n’impliquant pas les participants.
Le google-storming, benchmarking mondial sur Google, fournit plus d'idées d'innovations — plus vite et à bon compte.



4. Attaquer vos problèmes en équipe avec la pratique du challenge-storming ou un boost-storming triadique
Le premier domaine d'application de l'intelligence créative dans une organisation comme l'entreprise est l'attaque collective, partagée, des problèmes internes (management) et externes (clients).
La clé de la motivation des participants est le challenge, le défi qu'une équipe se propose de relever et qui va la souder.
Méthodologie totalement innovante en 7 points, le challenge-storming est :

 
1/ l'attaque par toute une équipe (storming) du ou des challenges qu'elle a choisi volontairement et collectivement de relever et
 
2/ la mise en oeuvre collective des solutions dans des conditions optimales d'adhésion
Un parfait exemple : le problème posé par Steve Jobs à l'équipe d'Ideo. Lui concevoir une souris radicalement moins chère (de deux à trois fois), le challenge accepté par Kelley et sa réponse au bout de s!x mois de travail : une souris dix fois moins chère (400 $).
Autre exemple : Les Skunk Works de Lockheed-MartIn

 

4. Attaquer vos problèmes en équipe avec la pratique du challenge-storming ou un booststormin-storming triadique

Le deuxième domaine d'application de l'intelligence créative dans une organisation comme l'entreprise est l'attaque collective, partagée, des problèmes internes (management) et externes (clients).
La clé de la motivation des participants est le challenge, le défi qu'une équipe se propose de relever et qui va la souder.
Méthodologie triadique totalement innovante en
4 points, le game-storming est :

 
1/ l'attaque par toute une équipe (storming) du ou des concurrents et de leurs alliés potentiels qu'elle a choisi volontairement et collectivement d'attaquer
 
2/ la mise en oeuvre collective des solutions dans des conditions optimales d'adhésion
Un parfait exemple (un duel à deux) : les avions ravitailleurs pour le Pentagone
AUtre exemple :


5. Accepter le cheminement en « S » de la tension et de l'intelligence créative sur les deux dimensions de la créativité
La meilleure définition de la créativité, ou plutôt du caractère créatif d’une solution, est celle qui nous a été donnée un jour par Edward de Bono : Unexpected efficiency, de l'efficacité inattendue.


Deux dimensions mesurables sur la matrice de la tension créative :
Sur l'axe horirontal, bleu, le degré d'efficacité : faible (ou nul), moyen, fort.
Sur vert vertical, vert, le degré de surprise, d’inattendu, d'original : faible (ou nul), moyen, fort.
En tout, neuf cases.

Le cheminement en « S »
de la démarche créative
L'objectif : la case en haut à droite, celle des solutions, des innovations, des stratégies très efficaces et très inattendues.
Une tendance naturelle est d'aller directement de la plus mauvaise case en bas à gauche (« in-the-box » : le cadre du conformisme et de la routine) à la bonne en haut à droite, complètement « out-of-the-box », celle de l’intelligemment nouveau.
C’est psychologiquement impossible : il faut suivre un chemin en « S », améliorant l'idée de départ sur une des deux dimensions tout en acceptant temporairement une régression sur l'autre.

6. Accepter le trinôme des acteurs des idées opérationnelles : gens d'imagination, gens d'organisation et gens d'action
En couverture du livre, un triangle rouge : innover en ÉQUIPE. C'est le schéma symbolique du trinôme constitué par les trois catégories d'acteurs clés de l'innovation généralisée en équipe : les gens d'imagination, les gens d'organisation et les gens d'action (hommes et femmes).
Suivant leur répartition, l'équipe ou l'entreprise est conservatrice ou innovatrice.
Avec une équation de base :
Innovation = imagination x organisation x action

7. Tirer des leçons des meilleures pratiques, mais en sachant comment cela c'est vraiment tfait.
Demandez des exemples concrets récents et les références correspondantes.
Toujours vérifier ces exemples.
D’ « Eurêka ! » au Walkman®, on nous raconte de belles histoires. Hélas, plus elles sont belles, plus elles sont fausses. « Se non è vero, è ben trovato. »
Tirer des leçons des belles histoires d'innovation et de créativité c’est bien à condition d'en vérifier l'authenticité pour savoir ce qu’il s'est
vraiment passé.
 
Exemples de belles histoires (vérifiés) :
 
Le ravitaillement en vol par Flying Boom dont l'idée proviendrait de l'observation de libellules copulant en vol. Exemple donnée par une consultante en créativité et rapportée dans Management de février 2002 sous la plume de ………Nogues. La réalité : Vieille invention
 
L'idée de La Grande Moisson des Jeunes Agriculteurs sur les Champs-Élysées en 199…qui aurait été le résultat d'un brainstorming, La réalité : un rendez-vous avec …… au drugstore des Champs-Élysées parce le plus pratique pour tous.
 
Le probléme des moines de l'Université Wat Suan Dok en Thaïlande. La réalité : ……………
 
Un prisonnier à la force herculéenne qui n'aime pas qu'on le menotte et entre dans une rage folle quand on lui passe des menottes et les casse
 
Les canons de 155 « sabotés » par des recrues qui s'en servent comme décapsuleur pour ouvrir leurs bouteilles de bière
 
L'idée de recruter des aveugles afin que le personnel emballant des verres de cristal dans du papier journal ne perde pas de temps à le lire

8. Se concentrer sur une créativité orientée clients
(et tenant compte des innovations des concurrents)
Une créativité orientée clients (internes et externes) — c'est un minimum vital — et tenant compte des innovations des concurrents.
 
Un schéma de base, le triangle stratégique ;
• les clients (en vert, segmentés),
• concurrents (en rouge),
• votre entreprise (en bleu)
Une créativité de combat qui se bat sur deux fronts :
celui des coûts
et celui de la valeur-clients (en jaune).
Avoir plus d'idées et de meilleures que ses concurrents.
Le triangle stratégique dont on retrouvera
la structure dans les boost-stormings de l'innovation créative de combat
Voir la technique des boost-storming triangulaire

 

La créativité et l'innovation architecturale
Pourquoi, par exemple, ne parle-t-on pratiquement jamais des inventions ou découvertes faites par hasard (sérendipité, capacité à trouver tout autre autre chose que ce que l'on cherchait mais à comprendre immédiatement qu'on l'a trouvé — reconnue par deux chercheurs américains, Robertson & Stern, à l'issue de six ans d'enquête sur les entreprises créatives, comme un des six éléments clés de l’innovation) ?
Exemples concrets récents :
  Le bubble Tag
  Le Kevlar de Du Pont, l'Aspartam de Searle, le Viagra de Pfizer
 
Lire sur Google et les images
Fast Company
Gizmag
Le Figaro: un quotidien généraliste avec ses 3 cahiers, son Figaro magazine, et son site
Page d'ouverture : Google Actualités
Les newsletters
 



©2004-2010 Jean–Louis Swiners